3 réponses à “L’année 2009 de SophiaOutdoor (2)”

  1. kaiser38

    Salut Pierre,

    Je partage aussi ton opinion concernant la cohérence des gammes de VTT, et la fin de la course au débattement, que beaucoup espérait, lassé par cette dictature du toujours plus.

    En temps que VTTiste de montagne « all mountain », on doit pouvoir aujourd’hui se retrouver dans une gamme intermédiaire, ou la surenchère du débattement n’a plus lieu d’être.

    Pour avoir passer deux ans et demi avec un reign ancienne génération, j’ai voulu moi aussi alléger l’ensemble et basculer sur un cadre moderne plus polyvalent. En passant sur le trance X qui dispose de 5″ de débat (130mm environ) et une fox float 32 140mm, j’ai gagné plus de 1.5kg sur le vélo. Ajouter à cela le gain de poids donné par certains pneus tubeless moderne, qui avoisinne les 750g sans pénaliser de trop la résistance.

    Je pense ainsi avoir trouvé un compromis avec un vélo dans les 140mm de 12,5kg, qui soit suffisament solide en descente, et efficace en montée.

    L’évolution logique viendra, je le pense aussi, par la démocratisation du carbone. Il sera difficile de toutes façons, d’abaisser de beaucoup le poids des composants ou cadre en aluminium. Poids qui est déjà critique sur certains composant. Que ce soit pour la transmission ou l’équipement (tige de selle, potence, cintre) on atteint déjà une limite.
    Cependant, ce carbone restera onéreux et plus fragile.

    On remarque aussi que les vélos dont le débattement arrière est variable ne font toujours pas recette. On se souvient des trek liquid avec l’amorto à 3 positions (80-100-130), ou même des ets-x avec la possibilité de changer le débattement par un levier.
    Ce genre de vélo n’a jamais vraiment convaincu !

    Voila, en tout cas, bonne continuation avec vos Blur et au plaisir de vous croiser sur la région !

  2. kaiser38

    « Sur les terrains montagneux ou difficiles, l’option gros freeride et « je prends mon temps pour la montée » est donc en voie de disparition »

    Ben la réflexion que je me fait, c’est que même en prenant son temps, quand le vélo est lourd, à moins d’avoir une grosse condition physique, passé 1000m de dénivelé, ca commence à tirer. Du coup il devient difficile de partir sur des parcours plus long et c’est bien dommage !

    12kg-12,5kg, c’est grosso modo le poids qui est visé sur la gamme all mountain aujourd’hui, qui devient la gamme intermédiaire la plus représenté.
    Un poids acceptable je pense, pas loin des vélos semi rigide sur lesquels on roulait il y a une dizaine d’année.

    A l’avenir, se trimballer un vélo de 14kg devra être justifié par un intérêt particulier (compétition d’enduro ou usage ludique du vélo, axé sur des profils descendants). Mais pour de la rando en montagne, ou des longues distances, c’est à mon avis trop lourd.

    En tout cas je trouve que c’est toujours bien quand un marché arrive à une certaine maturité. Mais bon si on prend l’exemple du ski aussi, ca à pris du temps !

    Au plaisir !

    Julien