Une réponse à “Mont Clapier, un 3000 automnal”

  1. banana

    merci Bourriquet pour ce beau récit, faudra que je m’équipe d’un APN pour que tu sois présent sans l’album 😉 « petit Papa Noël….. quand tu descendras du ciel…. » 😀