Ca y est, je suis devenu fou ! casqueAlors que le port du casque s’est enfin imposé à l’unanimité en VTT et plus particulièrement dans les compétitions, voilà que je publie un titre de billet contradictoire sur un blog dédié au vélo de montagne… 😕

Rangez vos répliques argumentées et vos exemples imparables, il ne s’agit que d’une réflexion et d’un soutien aux opposants à la récente proposition de loi d’une certaine Michèle Merli, visant à rendre le port du casque obligatoire pour les cyclistes de moins de 16 ans !

Bizarrement, l’immense majorité des vététistes portent un casque alors qu’aucune loi ne les y oblige. Quant au cyclistes “bitumeux” ou simplement citadins, c’est au gré de leur choix et de leur type de pratique.

Alors pourquoi une telle interdiction, qui serait étendue sans nul doute à tous les cyclistes après un certain temps ? Voici en substance ce qu’argumente très logiquement la FUBicy :

Ce serait faire passer le vélo pour un véhicule dangereux alors que c’est un moyen de déplacement vertueux qui apaise la circulation urbaine et contribue au quotidien à la lutte contre le réchauffement climatique.

L’Etat français doit agir sur les vraies causes d’accidents que sont la vitesse, l’alcool et l’inattention au volant pour atteindre l’objectif de moins de 3000 morts, fixé par le Président de la République.

Pour cela mieux vaut encourager le développement du vélo et réduire les comportements à risques des automobilistes. Inciter les jeunes à se déplacer à vélo, c’est améliorer leur sécurité en leur offrant une alternative plus saine que l’usage du deux-roues motorisé. Laissons aux cyclistes le soin de veiller à leur sécurité par une vigilance active, et de choisir librement de porter un casque ou non.

Amalgamer le vélo quotidien et la pratique sportive serait une ineptie. Notre pays aurait tort de se singulariser négativement par rapport à ses voisins européens alors que les déplacements à vélo ont chez nous une forte marge de progression.

Une telle mesure serait irrationnelle, inefficace, inutile et contre-productive.

Personnellement, si j’utilisais mon vélo pour aller travailler (travailleur à domicile, ça n’est pas à l’ordre du jour 😉 ), je porterais systématiquement un casque, parce que c’est mon choix. Par contre, si je vais visiter une tante à l’île de Ré, ou que j’emprunte un Vélib, un Vélo Bleu, ou autre Vélov’ dans une grande ville, il est certain que n’en porterais pas.

Mais le pire derrière cette proposition, ce sont les réflexes de nos décideurs qui sont toujours dans l’ancien monde, celui de la voiture reine, et de la bicyclette qui gène. Il serait temps après Grenelle et Copenhague d’embrayer concrètement sur de multiples aménagements et incitations à l’usage de la “petite reine” (la vraie), plutôt que d’établir de nouvelles restrictions totalement inapplicables et donc effectivement contre-productives !

Ils en parlent