Le massif de l’Estérel a beau être une grande éponge au grip incomparable, quand une alerte orange météo est déclarée et confirmée la veille d’un enduro, avec 250 pékins prêts à être largués dans les drailles de sangliers, un couteau entre les dents, la décision est difficile à prendre, mais il faut reporter. 7 jours plus tard, avec pas mal de complications pour l’organisateur, une petite valse des inscrits entre deux, les conditions sont absolument parfaites !

Razorbike Trophy 2010

Et le résultat tout autant :

Réactions à chaud

Plaque Razorbike 2010ZRTst : Ambiance au top, spéciales au top, grip au top, paella au top ! Une journée au top quoi !

Chevelu : …un bon plaisir à rouler sur ces spéciales bien préparées. C’est pas tout les jours que le grip et les sentiers sont aussi bons dans l’Estérel ! Merci à la sympathique équipe de Théoule vtt, au dj au top, aux strings partout, et merci le prez ! Et j’espère à bientôt pour le Razor Night du téléthon ! Ou peut-être un XC descendant, et vive le prochain Razorbike 2011 ! …avec la spé du Rocher des Monges ! J’espère que tout le monde a signé la pétition ! …Maintenant place aux djeuns qui avionnent, et rendez vous en 2011 !

Affiche Razorbike 2010Greg : Une bien belle finale en effet. Un bien beau boulot du prez et de son équipe qui nous trouvent toujours des super sentiers, inconnus, malgré le peu d’espace qu’il leur reste ! Un super parcours et un départ/arrivée sur la plage. …Et toujours une super ambiance !

JC : …Après une journée extraordinaire comme celle-là, difficile de refaire surface ! Des images plein la tête hier soir, cette nuit, ce matin en allant au taf… Dans l’ordre, le retrait des plaques, retrouver les potes, la mer… Puis le départ, et là, énorme performance de Rugbyman qui annonce 1 par 1 les 250 lascars (et lascaresses) avec enthousiasme et humour! Les liaisons et l’attente aux spéciales que j’apprécie particulièrement car (souvenir de la période sport auto), c’est le moment où on fait des connaissances et où on dit plein de conneries pour évacuer le stress. Les spéciales, les traj de m…., les glissades, les boites… Et l’arrivée finale, heureux d’être entier, matos intact, retrouver les potes, la mer et… la paella ! Bravo Le pLez ! C’est un pseudo qui t’irait bien aussi, tellement on s’est régalé !

Impressions

  • L’éternelle question des reconnaissances avant course à nouveau sur le tapis, avec notamment une nouvelle spéciale secrète (la première), que certains n’ont pas hésité à chercher… et “limer” jusqu’à connaitre le nom de chaque caillou… 🙁
  • C’est évidemment pas simple lorsqu’un terrain est si proche du littoral et donc facilement accessible, et encore moins lorsque la zone “autorisée” est réduite à la portion congrue, devant un CG06 bien peu conciliant quant à la gestion et au partage des pratiques de sports nature, sur des terrains dont ils ont la charge.
  • A ce propos, une pétition a tourné parmi les concurrents pour obtenir une dérogation dans l’utilisation de certains sentiers l’année prochaine, et situés aujourd’hui au coeur du PND. Sentiers créés à l’origine par le club Théoule VTT bien avant la création du parc.
  • Les théouliens, artistes du sentier, et capables d’ouvrir des variantes en 2 jours histoire de brouiller les pistes des limeurs cités plus haut. Bien vu aussi les tracés qui recherchent les dalles minérales, qui elles, ne ravinent jamais !
  • La spéciale des palettes, ou “northshore” pour faire pro, est toujours aussi ludique, et l’ajout de grillage à poules sur tous les plans inclinés les rendent complètement sûres par temps humide.
  • 4 spéciales complètes sur la nouvelle caméra embarquée GoPro HD que j’étrennais sur le casque. Eh bien le résultat est simplement génial, surtout sur le grand écran du salon : cadrage quasi nickel, son plus que correct, et ça bouge pas trop. En plus, en partant derrière Banana, une fois rattrapée, elle faisait le modèle (et toutes ses caguades en direct donc) 😛
  • De plus en plus de vidéos embarquées d’ailleurs, on peut désormais vivre ou revivre la course depuis son fauteuil avec une qualité sans cesse améliorée.
  • Toujours beaucoup de monde, spectateurs, accompagnateurs et concurrents sur le bord des spéciales, on se sent jamais seul !
  • La Razorbike reste l’enduro le moins cher de la saison au niveau inscription, et ce avec une paella de pro, il faut le souligner 😉
  • Un très grand merci à Alain et toute son équipe pour le travail qu’il NOUS ont offert, sans parler du report météo complexe à gérer et des modifs de dernière minute pour contrer un minimum les limeurs intégristes… Une excellente journée pour nous, et un vrai plaisir de pilotage sur ce terrain si tourmenté et accrocheur, et toujours l’incomparable panorama de tous les instants.
  • Big applause pour Skypie (Rémy) et Banana (Susie) de l’ASCvtt, respectivement 1er et 3ème de leur catégorie au classement général du 1001 Enduro Tour !

Résultats

Photos & vidéos

Le principe est désormais connu : je participe et prend des photos pendant les liaisons et à la remise des prix. J’utilise un petit compact pour ça, y’a donc pas de visée réflex, de mode rafale et de zoom réactif, le flash est ridicule :roll: mais c’est mieux que rien. D’ailleurs imaginez si la moitié des pilotes faisaient pareil, tout le monde serait en photo !

Et la nouveauté, c’est qu’il y a de plus en plus de montages vidéo.

Quelques tofs à venir aussi, et 4 spéciales complètes sur la nouvelle GoPro que j’étrennais sur le casque :P , et bien le résultat est simplement génial, surtout sur le grand écran du salon : cadrage quasi nickel, son plus que correct, et ça bouge pas trop :super: . En plus, en partant derrière Banana, une fois rattrapée, elle faisait le modèle (et toutes ses caguades en direct donc) :mrgreen:
Sinon un très grand merci à Alain et toute son équipe pour le travail qu’il NOUS ont offert, sans parler du report météo complexe à gérer et des modifs de dernière minute pour contrer un minimum les limeurs intégristes… Une excellente journée pour nous, et un vrai plaisir de pilotage sur ce terrain si tourmenté et accrocheur, et toujours l’incomparable panorama de tous les instants