Après l’Utah ou le Népal, la Corse ferait presque figure de banlieue pour un voyage depuis Sophia Antipolis, et pourtant… S’il est un endroit qui réussit à concentrer tant de merveilles naturelles et de potentiel d’activités outdoor variées, c’est bien l’île de beauté, la “montagne dans la mer”.

Juste à la fin de la période estivale, trois semaines durant, nous écumerons les plus beaux recoins de l’île et de ses côtes, avec tous les moyens qu’il sera possible d’entasser dans notre petit monospace : rando pédestre, canyoning, VTT et bien sûr kayak de mer !

Objectif Corse

Nouveaux jouets, nouvelles destinations. Ce sont donc nos deux nouveaux kayaks de mer qui nous ont convaincu, après l’expérience Vénitienne, puis Porquerolles, d’aller goûter aux plus belles côtes aux abords de notre région.

Je peux le dire, j’ai parcouru la Corse. Surtout à la voile à la fin des années 70 comme (très) jeune moniteur (CAEV) au CESM St Florent, une ancienne école de plongée archéologique reconvertie en école de voile pionnière par des transfuges des Glénans, entassés sur des bateaux très spartiates en contre-plaqué comme le Muscadet ou le Cognac. Puis en couple avec mon fils alors âgé de seulement 2 ans, en course croisière avec la Croisière Bleue à plusieurs reprises, en solo sur un Coco mini-transat de 6m50, et enfin pour quelques convoyages de bateaux de location, plusieurs virées plongée, VTT ou canyoning, avec bien sûr, l’incontournable GR20 nord en solo.

Pour autant, bien loin d’avoir encore tout vu, il reste des milliers de joyaux à découvrir, ou même redécouvrir et surtout partager à notre retour.

Que ce soit en kayak-bivouac, en rando-bivouac, en canyoning ou en VTT, la liste des topos potentiels et incontournables s’allonge, et ces trois semaines à venir nous paraitrons sans doute bien maigres pour tous les parcourir.

La Corse, on y va, et on sait déjà qu’on y reviendra !

Episodes

A suivre…

Carte des îles Lavezzi